.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 BG. The answer is blowing in the wind

Aller en bas 
AuteurMessage
Ambre
Admin
avatar

Messages : 179
Date d'inscription : 16/10/2017

MessageSujet: BG. The answer is blowing in the wind    Mer 17 Jan - 23:09

LEONA
&
Réservé
the answer is blowing in the wind

Le livre que Leona tenait entre ses mains contait l'histoire de deux jumelles séparées par la maladie. Triste bouquin, mais bien jolie histoire. Plongée dans sa lecture, assise dans le sable humide, la demi-déesse n'avait pas vu l'endroit se vider et bientôt, la luminosité fut trop basse pour qu'elle puisse distinguer les quelques lignes qu'il lui restait. Elle poussa un long soupire, se laissant tomber, dos contre le sable en observant les derniers rayons du soleil quitter le ciel pour laisser apparaître l'astre lunaire.  Elle appréciait tout particulièrement ces moments de solitude, parfois. Ce jour, elle ne pouvait nier d'apprécier ce silence, seulement interrompu par le doux bruit de l'eau s'échouant sur le sable. Cette atmosphère avait quelque chose d'apaisant, de reposant. Le soleil se cachait définitivement, laissant place à des lueurs plus sombres mais pas moins belles. Le ciel était teinté de rouge et d'orange alors que l'astre diurne semblait s'enfuir profondément dans la mer, celle-ci reflétait à merveille ce camaïeu de couleur qui ravissait les prunelles de Leona. Le sable encore chaud, bien qu'humide, la plongea dans un état de bien-être auquel elle ne souhaitait pas résister. Plus personne ne viendrait sur la plage à cette heure-ci, du moins, elle l’espérait.  Soupirant de nouveau, la jeune femme pencha sa tête sur le côté afin d'attraper d'une main agile, le chapeau melon qu'elle avait reçu de sa mère, Aphrodite. Cet objet, bien que banal, lui permettait d'apercevoir les faits et gestes de la personne à laquelle elle pensait. Evidemment, Tiziano apparut au fond du chapeau, éblouissant, imperturbable, entourée de belles damoiselles.

Leona posa le chapeau sur son front, toujours allongée sur le sol. Quelle idée avait-elle eut de regarder? Pourquoi l'avait-elle fait? Il lui était impossible de résister à son attirance vis à vis de Tiziano, mais celle-ci la faisait tant souffrir. Peu de personne comprenant cet attachement, cet acharnement. Elle-même, parfois, ne parvenait pas à se comprendre. Mais tout cela était plus fort qu'elle, plus puissant que sa volonté, ça la dépassait, il la hantait, la possédait. Jamais ce jeune homme ne quittait ses pensées, jamais elle n'arriverait à s'en détacher. Tel était le pouvoir d'une promesse faite sur le styx. Elle enfonça ses poings dans le sable, serrant les dents, retenant les quelques larmes qui tentaient de se frayer un chemin jusqu'à ses joues creusées par la fatigue. Elle était bien loin de la personne que Leona prétendait être chaque jour, s'enfonçant un peu plus dans un mensonge, à chaque pas, à chaque respiration. Elle étouffait de ne pas pouvoir être elle-même. Elle suffoquait d'être loin de l'être aimé, elle qui apportait pourtant la joie à ceux qui la croisait, ne recevait jamais rien en échange. Seule face à sa douleur, dans le calme de la plage, elle laissa ses émotions prendre le dessus en ce froid soir.

Un torrent de larme fut alors déversé sur le sable fin, le corps de la demi-déesse était secoué par ses propres sanglots, une tempête semblait prendre possession de son être à mesure qu'elle se sentait se vider. Mais un vent froid, glacial même, la ramena à la raison. Il suffisait, elle avait assez pleuré pour ce soir. Reniflant un instant, elle se redressa et essuya les dernières traces de larmes à l'aide de son avant-bras. Leona observa la lune qui gonflait peu à peu au dessus de la mer, celle-ci se faisait plus agitée ce soir. Le vent s'était levé, apportant peut-être quelque chose de nouveau, de positif, une note de joie dans ce décor qu'elle trouvait à présent triste. Seule sur le sable à pleurer pour un amour perdu, amour qu'elle n'avait jamais vraiment possédé, seulement rêvé. Car son histoire avec Tiziano n'était rien d'autre qu'un mirage, une illusion. Cet homme, ce garçon qu'elle connaissait, à l'époque, n'était pas celui auquel elle avait juré fidélité, pourtant c'était bien à lui qu'elle était enchaînée.

Leona soupira de nouveau et se redressa. Le vent froid commençait à lui geler les entrailles alors que la faim se faisait sentir au plus profond d'elle-même. Peut-être s'était-elle quelque peu assoupie sur cette plage pour que celle-ci lui paraisse à ce point hostile. La demi-déesse prit le soin de se recoiffée un instant, passant ses longues mèches brunes derrière ses oreilles, elle essuya le maquillage dégoulinant de sous ses yeux, tentant de n'y laisser aucune trace de sa chute émotionnelle. Elle secoua doucement la tête, remua ses épaules et les fit craquer. La voilà de nouveau d'attaque, prête à reprendre en main son mensonge bien ficelé. Heureusement, personne n'était venu l'interrompre, personne ne l'avait vu. Elle se leva, passa sa main sur son pantalon moulant afin d'y ôter les grains de sable restant et descendit quelque peu les manches de son haut. Leona attrapa son livre qu'elle fourra à la volée dans son sac et remit sur son crâne le chapeau offert par Aphrodite. Elle finit par se retourner et entamer sa marche pour rentrer chez elle, à Heraklion, mais c'était sans se douter qu'une personne l'observait, non loin de là.


CODAGE PAR AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
http://last-rps.forumactif.com
 
BG. The answer is blowing in the wind
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos derniers rps. ♥  :: Toutes les histoires ont une fin. :: Répertoire de Ambre-
Sauter vers: