.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Annexe - Tlanca

Aller en bas 
AuteurMessage
Ariane

avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 16/10/2017

MessageSujet: Annexe - Tlanca   Lun 23 Juil - 18:01





Tlanca


x x x

Tlanca est le pays le plus aride d’Alca. Doté d’un immense désert, il s’agit du territoire le plus hostile du continent. C’est là que ce sont établis les Feux : puisqu’ils résistaient plus facilement au climat et à la chaleur, ce peuple puissant et fier pouvait y survivre, et mieux encore, développer au maximum leur élément aussi destructeur que sublime.

Découvrant des mines d’or et d’argent insoupçonnées, les Feux réussirent progressivement à s’enrichir et à mieux maîtriser les ressources du désert. D’hostile, le désert devint leur compagnon et pouvait même s’avérer un ami si on savait comment l’apprivoiser. Parmi les oasis, les cavernes, et même les sources chaudes et les geysers, trois villes finirent par émerger de ce lieu si hostile : Brenna, Liuva et Radwen. La première est communément appelée la Ville-Frontière : très proche d’Ocue, elle jouxte les deux nations d’Alca et contient une imposante forteresse. Liuva est pour sa part la capitale, aussi nommée la Ville-Lumière : c’est dans cette dernière que réside tout le luxe de Tlanca, contrastant avec le désert dans lequel celle-ci s’est élevée. Majestueuse, elle se trouve au centre du désert, près d'un des plus grands oasis du territoire. Enfin, il existe Radwen, au sud-est du pays. Il s’agit d’une métropole où trône une prestigieuse Académie qui attire les savants et les érudits de tout le continent.

Le mode de vie de Tlanca est particulièrement austère et difficile : puisque la vie est rare, chaque denrée est précieuse, et l'eau l'est encore plus. Ici, on ne peut se permettre d'être faible, pas avec le désert aux alentours. Il faut savoir affronter les obstacles et l'honneur aussi bien que la force et la puissance est une des grandes valeurs de ce pays. C'est à chacun de trouver sa place dans cette société peut-être fort différente des autres pays.

A l'heure actuelle, une dictature s'étend sur l'ensemble de Tlanca.

Voici ci-dessous les informations les plus importantes à propos de ce territoire :  


Petit plus :

On raconte que par le passé, Tlanca était une terre aussi fertile que Prana avant le Crépuscule. La colère des Dieux aurait néanmoins tout changé : son gibier abondant aurait fui les brusques sécheresses, les tremblements de terre et les colères des volcans. En définitive, il ne serait resté qu’un désert, encore présent maintenant. On y trouve maintenant des scorpions des serpents, des faucons, des fennecs, des chacals et autres animaux désertiques, souvent farouches et même dangereux pour l’homme qui ne connait pas son environnement.

Outre les grandes métropoles, beaucoup de petits villages coexistent également près d’oasis ou en périphérie des grandes villes. On n’y trouve cependant pas le luxe de la capitale, et beaucoup de parents tentent d’y envoyer leur enfant dans l’espoir qu’ils puissent s’élever socialement.

BY .SOULMATES


Dernière édition par Ariane le Jeu 2 Aoû - 18:37, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ariane

avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 16/10/2017

MessageSujet: Re: Annexe - Tlanca   Mar 24 Juil - 18:34





Brenna, Liuva, Radwen, Ithak



x x x


Tlanca est composé de quatre grandes métropoles.

Brenna :

La première chose qui frappe le regard lorsqu’on pose ses yeux sur Brenna, c’est sa majestueuse forteresse, qui frôle les montagnes et semble défier les cieux. Fondée il y a des siècles pour stabiliser les frontières et montrer la puissance militaire de Tlanca, la citadelle est à ce qu’on raconte imprenable. A raison, peut-être : Brenna n’a jamais été conquise malgré de nombreux sièges et a toujours été aux mains des Feux.

C’est que la ville a un environnement atypique : bordée par les montagnes aussi protectrices que dangereuses, elle a néanmoins été construite au sein même du désert, près de ce qui était autrefois un grand oasis. Si le climat est parfois plus venteux et un peu plus froid que le reste du pays, la chaleur peut être difficilement supportable pour qui n’est pas habitué aux caprices de Tlanca.

Brenna est avant tout une ville militaire, et à ce titre, elle est avant tout une métropole austère. Loin du faste et du luxe de Liuva, elle a été élaborée pour résister à toute invasion sur le territoire des Feux. Sous le commandement d’un général nommé par le Dictateur, c’est la famille de ce homme haut gradé qui peut loger dans la forteresse. Celle-ci est parfois plus luxueuse, parfois plus sévère et pratique selon le propriétaire qui y loge, mais depuis une quinzaine d’année, la forteresse a su développer des quartiers plus agréables, tout en ne perdant pas de vue son aspect militaire.

Le général en charge de Brenna a de nombreuses responsabilités, tant bien au niveau de la gestion de la ville qu’au niveau de l’armée. C’est lui qui doit renforcer les nouvelles recrues, leur apprendre toute la subtilité du désert, et surtout en faire des redoutables combattants, au service de leur Dirigeant. Il s’agit généralement d’un homme de confiance, qui a une main de fer, et en même temps un caractère assez fin pour être apprécié de ses hommes.

Mais Brenna n’a pas qu’un aspect militaire : elle est aussi un lieu de commerce avec Ocue, qui leur transmet du bois en échange de diamants et des pierres précieuses de Tlanca, qui foisonnent dans les lieux cachés de désert. Cela fait grincer des dents pour certains, d’autres s’en réjouissent : toujours est-il qu’outre les militaires, Brenna s’est ainsi ouverte aux étrangers et voit une population parfois cosmopolite. S’il existe une haute-ville un peu plus aisée, surtout destinée aux personnes de marque et aux nobles, la basse-ville ne lui est étrangement pas tellement différente, tant l’ordre règne au sein de la Ville-Frontière. Rigueur, discipline, commerce, force et fidélité au peuple du Feu sont peut-être les maître de Brenna et de sa forteresse si redoutable.

Liuva :

Liuva est la capitale de Tlanca. Lieu où réside le Dirigeant du pays, c’est aussi là que réside la cour, les personnes influentes et la noblesse du pays.

Alors que Brenna est pratique, mais austère, Liuva, elle, rayonne de luxe et de richesses. Cela est principalement dû aux anciens monarques de Tlanca, qui exploitèrent les mines de pierre précieuses de la nation pour les faire acheminer à la capitale. De là, les souverains firent construire un somptueux palais destinés à montrer, comme la forteresse de Brenna, la force, la puissance et le raffinement du pays. Amélioré et agrandi au fil du temps, le palais devint une merveille architecturale, et les monarques décidèrent d’étendre leur largesse à un temple dédié à Rhaegar, mais aussi à tout le quartier destinés aux nobles et aux gens de haute naissance. Ayant la mainmise sur les richesses et l’eau si abondante de l’oasis, ils permirent de développer un quartier foisonnant, beau et riche, doté même, pour les plus fortunés, de petits jardins ostentatoires.

Le quartier des nobles contraste sensiblement avec une autre partie de la ville, plus populaire, dans lequel se mélange marchés, huttes, petites fontaines modestes et autres commodités propres à résister au désert. Il n’y a là pas autant de faste, pas autant de richesses, mais le peuple vit dans les murailles de Liuva et peut participer à toutes les fêtes de Tlanca. Par ailleurs, on y trouve toujours de la subsistance et de l’eau, ce qui permet d’y vivre plus ou moins facilement.

Radwen :

Radwen a ceci de particulier qu’elle possède une Académie, prestigieuse tant par sa taille et sa beauté, que par les secrets qui réside en elle. Quand on entre dans la ville, on peine à imaginer qu’on est au beau milieu du désert, sans doute parce que toute la ville emploie de la magie mystérieuse, qui permet tantôt de conditionner l’air étouffant de Tlanca, tantôt d’illuminer des rues en pleine nuit ou d’utiliser des objets permettant de se parler à distance. On ne sait pas trop bien comment cette magie s’est installée à Radwen : on dit que c’est un cadeau des dieux, d’autres affirment que ce sont des objets mystérieux ramenés d’An-Liv, par le commerce avec Ocue. Le Conseil de l’Académie garde précieusement tous ses secrets, mais une chose est sûre : il assure un enseignement précieux pour quiconque s’installe en son sein.

Ici, point d’armée, point de luxe : certains soldats sont présents, mais pour assurer une sécurité minimum ; la magie de l’académie suffit. Quant à la beauté de Radwen, c’est une beauté sobre, mais sans extravagance et sans ostentation. Si beaucoup cèdent au charme de la Ville du Savoir, c’est plus par son raffinement discret et sa magie incompréhensible, et qui sert au bon fonctionnement de la ville.

Radwen accueille tout étudiant, pauvre ou riche, tant qu’il réussit les différents tests qui lui sont proposé au sein de son cursus. Travaillant de pair avec Senden, qui est spécialisé dans le domaine scientifique, la ville respecte les origines de chacun, du moins en pratique. Il n’est pas dit que le respect est une valeur à tous, aussi peut-il y avoir des conflits estudiantins, qui doivent alors se régler en interne, sous peine de sanction par l’Académie.

Si Radwen est très libre, elle doit cependant obéissance à son Dirigeant. Elle se tient généralement loin de la politique, mais ne peut échapper à l’actualité qui règne sur Alca et en sera toujours influencée jusqu’à une certaine mesure.  

Ithak :

Ithak est une ville généralement redoutée. Exilée tout au bout du pays de Tlanca au sud, cette ville n’a rien d’enviable, sans doute parce que non loin d’elle se trouve des volcans en constante éruption toute l’année. Il s’agit là d’un phénomène inexplicable et incompréhensible pour les scientifiques, qui ne comprennent pas pourquoi ces zones volcaniques ne se rendorment pas après s’être réveillés de façon plus ou moins violente.

Il faut néanmoins maîtriser ces volcans aussi vite que possible puisque c’est là que se trouve en grande partie toutes des mines qui font la richesse de Tlanca. La lave et la cendre pourrait les recouvrir si les Feux les laissait faire : aussi, les monarques ont toujours envoyé des hommes de main maîtriser cette partie du territoire

Il s’agit d’une mine d’or pour qui veut apprendre à maîtriser la lave ; il s’agit d’un enfer pour qui aime le luxe de Liuva, la discipline de Brenna, où la douceur de Radwen. Terre d’exil dans lequel certains monarques n’ont pas hésité à envoyer les personnes qui les dérangeaient, Ithak ne donnera aucun répit à ses habitants.

Pour autant, ces derniers ont pu construire une ville plus ou moins rustique, proche d’un oasis plus à l’écart des volcans, dans lequel ils peuvent vivre de manière plus ou moins sommaire. Ce n’est certainement pas la joie et ils sont souvent dépendants de Liuva en termes de nourriture et de rationnement, mais la vie y est possible, au pris de grands efforts cependant. Il n’est pas rare qu’on y voie des hommes pris de rancœur envers ceux qui les ont envoyés ici, et la vie y étant difficile, une grande entraide a généralement lieu entre les habitants d’Ithak, entraide et fraternité qui n’a pas forcément lieux dans les autres villes de Tlanca.

Petit plus :

Il existe aussi un lieu sacré à Tlanca : An-Sol. Enfoui dans les sous-sols du temple de Liuva, on peut également y accéder du palais royal. Cet endroit est un secret jalousement gardé, connu uniquement par le Dirigeant, le Grand Prêtre de Rhaegar et ceux à qui le Dictateur veut bien le faire savoir. La raison ? Cet endroit dégage une étrange magie, où la vie rutile à plein gré, sans qu'on ne puisse l'anéantir : les herbes, les fleurs, et les végétaux repoussent automatiquement sans aucun effort auprès de cette étrange stèle au-dessus de laquelle règne une boule de magie pure, de couleur rouge. Phénomène encore incompréhensible, on cherche actuellement à le comprendre pour, peut-être, pouvoir étendre sa magie à tout Tlanca, et en faire une terre riche et florissante. Pour plus d'informations, aller voir ici [rajouter lien sur les lieux sacrés quand le sujet sera lancé]


BY .SOULMATES


Dernière édition par Ariane le Mar 31 Juil - 17:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ariane

avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 16/10/2017

MessageSujet: Re: Annexe - Tlanca   Sam 28 Juil - 20:40





Autres lieux de Tlanca



x x x


Tlanca n’est pas composé que de grandes villes : son désert, son immense désert, est aussi à prendre en compte et peut réserver bien des surprises.

Des dunes et des dunes : Le désert fait loi, il y a forcément du sable à profusion dans une terre aussi chaude que Tlanca. Et qui dit sable dit particulièrement dune, dans lesquelles on peut très facilement se perdre si on n’y fait pas attention. Les étoiles et le soleil sont généralement un bon repère pour s’assurer une direction et ainsi arriver au terme de son voyage.

Des oasis : Parmi ce grand lieu de sécheresse peuvent se trouver des petits coins de paradis, des oasis, qui assurent de l’eau, mais aussi des plantations de toute sorte aux habitants de Tlanca. C’est généralement aux abords de ces sources d’eaux que s’établissent des petits villages, quand le peuple ne peut subsister dans les grandes métropoles du pays. L’eau est ici infiniment précieuse, de sorte qu’aucune goutte n’est perdue au sein de ce territoire si hostile.

Des sources chaudes : Présentes à Brenna, Liuva et Radwen,  les sources chaudes sont souvent prisées par la noblesse et les gens riches. Chaque métropole en contient une, généralement dans la haute-ville. Si Radwen en a détourné une pour le bien-être de ses professeurs et de ses étudiants, Liuva et Brenna ont pour leur part longtemps monopolisé les sources chaudes pour les gens de haute naissance, tout spécialement pour les Dirigeants ou les hauts membres du gouvernement. Biens richement gardés, il faudrait quelques travaux pour que tout le peuple puisse en profiter.

Des geysers : Ces sources chaudes jaillissent violemment du sol sont présentes dans certains lieux du désert. Gare à celui qui tomberait dessus par mégarde ou qui serait imprudent : ces jets d’eau sont aussi brûlants qu’imprévisibles, et même avec le pouvoir du Feu, on ne peut pas toujours sortir indemnes de ces sources puissantes, issues des roches volcaniques.

Un vaste canyon : Tlanca a pour caractéristique d’avoir un vaste canyon à l’ouest du pays. Lieu où l’on peut se perdre, il s’agit néanmoins d’un repère formidable pour les animaux, les solitaires ou même les brigands en tout genre. De même, il peut s’agir d’une formidable cachette si, pour un temps, on souhaite disparaître.

Des cavernes : Tlanca est dotée de grandes cavernes, qui s’enfoncent parfois profondément sous la roche. Lieux plus frais, ils accueillent généralement des petits ou des grands animaux, mais il peut tout aussi bien servir d’abri à l’homme. Leur exploration peut par ailleurs s’avérer aussi passionnante que dangereuse.

Des nappes phréatiques : Le désert a beau être chaud et sec, l’eau existe au sein de Tlanca, souvent dans des nappes phréatiques enfouies profondément dans le sol. On peut parfois accéder à de vastes lacs d’eau purs en empruntant des chemins le long des cavernes de Tlanca. Il en existe ainsi dans chaque métropole, et le Dirigeant a notamment entièrement la mainmise sur celle de la capitale. Dans le désert, qui dit eau dit pouvoir : elle s’avère donc infiniment précieuse aussi bien pour les politiciens que pour les habitants du pays.

Des ruines : Alca était autrefois un seul peuple… Et même si le Crépuscule a ouvert une nouvelle ère, il reste des vestiges de cet éclat passé. Ces dernières sont souvent ensevelies profondément dans le sable, mais il arrive qu’elles ressurgissent par le vent ou les caprices du désert. Elles sont alors l’objet de grandes explorations, face à l’avidité des hommes qui veulent faire de grandes découvertes. On dit même qu’il existe des objets magiques qui pourraient être aussi merveilleux que pratiques.

A l’heure actuelle, il existe des ruines totalement émergées aux alentours de Radwen, qui attirent la curiosité des étudiants comme des scientifiques.

Des volcans : Tlanca a pour caractéristique d’être entourée de volcans. Sa frontière avec Ocue en est marquée, et on en retrouve également quelques-uns près de la frontière de Senden. Si la grande majorité est endormi depuis des siècles, il n’est pas impossible qu’ils se réveillent un jour : certains Feux voudraient même les maîtriser pour avoir une arme et une défense contre leurs voisins respectifs. Pour l’instant, aucun ne crache de la lave. Seule Ithak fait exception, avec ses petits volcans qui n’arrivent pas à se rendormir sans explication.


Petit plus :

Si votre personnage peut vivre dans l’une des quatre grandes villes de Tlanca, il ne tient qu’à vous de le faire évoluer dans des petits villages ou des endroits atypiques du pays. Certains habitants peuvent survivre près de cavernes, de petites oasis, être des nomades qui voyagent de lieux en lieux, sans pouvoir supporter la capitale ou ses autres villes. Ces lieux sont par ailleurs à titre informatif : vous pouvez nous proposer d’autres endroits qui enrichiront Tlanca, seule notre imagination nous donnera nos limites !

BY .SOULMATES
Revenir en haut Aller en bas
Ariane

avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 16/10/2017

MessageSujet: Re: Annexe - Tlanca   Mar 31 Juil - 18:03





Faune, flore et bestiaire de Tlanca



x x x


La faune et la flore de Tlanca ont dû très tôt s’acclimater au désert qui compose la majorité du pays. Si la vie existe, elle est néanmoins bien cachée, et parfois, elle recèle même énormément de danger.

Faune de Tlanca


Au niveau de la faune, on peut constater autant de reptiles que de rongeurs, d'oiseaux ou de petits félins. On rencontre ainsi le serpent à sonnette, différentes vipères, comme la vipère de l'Erg, des pyramides ou la vipère à corne. Il existe également le cobra, mais tout aussi redoutables sont les scorpions qui savent très bien se camoufler dans le désert.

D'autres animaux se cachent dans Tlanca. La hyène en fait partie, comme les fennecs, les chats des sables, la gazelle ou l'onyx.  On peut parfois trouver des guépards, là où la végétation est plus dense : ils sont rares, mais ils sont présents, surtout près des frontières de Prana et d'Ocue. Le caracal est aussi un félin du désert, et citons enfin quelques rongeurs, comme le psammommys ou encore le potoraide.

Les oiseaux peuvent également parfois flâner dans les cieux de Tlanca. Tels sont les ganga, les pie grèche ou les faucons, fortement domestiqués par les Feux. Ils les aident en effet dans leur chasse et il n'est pas rare que tout chasseur en possède un même dans les petits villages du désert.

Enfin, les chevaux, comme les dromadaires et les chameaux sont monnaie courante dans Tlanca. Ils permettent en effet de traverser les contrées du désert, et sont des biens précieux, qu'il s'agit surtout de ne pas perdre.

Flore de Tlanca


Au niveau de la flore, on trouve évidemment les palmiers-dattiers près des oasis, mais il existe aussi des karaganas, dont les racines s'enfuissent profondément dans le sol. Le saxaoul est aussi une plante typiquement désertique, comme le pommier de Sodome, l'acacia raddiana ou le tamaris. Nommons également l'alfa, qui est l'herbe typique du désert, quand celle-ci daigne pousser sur cette terre aride.

Les fleurs peuvent aussi s'avérer des plantes médicinales importantes, pour qui sait les trouver et recueillir précieusement leurs semences. La fleur de l'aube, aux pétales immaculées, a ainsi la propriété de soulager les brûlures, faire baisser la fièvre, et réduire les infections sur les plaies. Les pétales de ginatia ont pour leur part un effet soporifique et peuvent agir comme calmant ; à l'inverse, il existe aussi des plantes qui peuvent très bien se changer en poison mortel. Tel est le cas de l'aconit, qui produit des coliques et des vomissement. A trop forte dose, elle peut créer des étouffements, accélérer le pouls cardiaque, et même devenir létale.

D'autres plantes sont encore décoratives comme l'aloès, par ses différentes variantes de jaune, d'orange, et de blanc. Elle a aussi des propriétés médécinales et est notamment utilisée comme laxatif. Elle aide à lutter contre les maux d'estomacs, permet de soigner des furoncles, et peut même, paraît-il, soigner des petites plaies ou des inflammations.

Enfin, on trouve des cactus, ainsi que des plantes ou des arbres parfois rachitiques, qui préservent autant que possible leur eaux et se préservent des animaux par leurs épines.

Le défi de Tlanca à l'heure actuelle est d'arriver à cultiver des plantes dans ses terres mêmes, car les fortes chaleurs sont souvent fatales aux plantes médicinales. Pour arriver à un résultat satisfaisant, il faudrait sans doute l'aide des Terres et des Eaux : pour l'heure, cependant, beaucoup de plantes sont exportées, quand les serres et les cultures ne donnent pas de résultats satisfaisants.

Bestiaire de Tlanca


Il existe des créatures redoutables au sein du désert, qui peuvent même s'avérer mortelles pour le voyageur solitaire. Créant parfois des troubles dans la sécurité des villes et des villages, il n'est pas rare que des expéditions de chasse soient menées pour tuer ces monstres de Tlanca.

Les vers des sables sont des larves larges et très grosses qui aiment creuser des tunnels dans le sol. Généralement en bande de cinq congénères, ces créatures aiment les endroits chauds, dénués de vie humaine. Elles font cependant surface dès lors qu'elles perçoivent des vibrations venant du sol, pouvant ainsi tomber sur des nomades du désert ou des voyageurs d'autres pays. Très sensibles au bruit, elles se réveillent et surgissent principalement le jour : elles sont alors redoutables par leur facilité à s'engloutir dans le sable. Parasites qu'il convient souvent d'éradiquer pour ne pas qu'elles s'approchent trop près des villes, elles aiment s'en prendre à de petits mammifères voire à des animaux de taille moyenne. Il leurs arrive parfois de s'en prendre aux enfants imprudents, qui s'éloignent un peu trop de la protection de leurs parents.

Hormis leurs graisses et l'acide qu'elles peuvent lancer, elles n'apportent généralement rien de rentable au peuple, aussi ces bêtes sont chassées sans répit au sein du désert. Dures à blesser à cause de leur peau glissante, elles ne sont pas pour autant invincibles et peuvent facilement tomber dans les pièges établis par les hommes.

Les scarabés géants portent généralement problème à leur saison de reproduction, quand ils s'installent au plus profond des grottes pour pondre leurs oeufs et protéger leur progéniture. Animaux qui évitent généralement la présence de l'homme, ils peuvent alors devenir fort agressifs si on pénètre dans leurs territoires. Ces monstres sont néanmoins très prisés pour leurs carapaces, car celles-ci sont très résistantes et peuvent devenir de très bonnes protections pour les Feux. Elles profitent non seulement aux armures, mais aussi à la consolidation de hutte ou au renforcement de construction déjà bien établies. Leur pinces contient aussi une forte poigne qu'il est difficile de briser, et qui peuvent éventuellement s'avérer de belles petites armes, si on est assez compétent pour les remodeler.

Il existe également la salamandre, symbole du pays de Tlanca. Elle est sans doute celle qui s'acclimate le mieux au désert et qui résiste autant au feu qu'à la chaleur. Aimant en particulier les sources chaudes du pays, il n'est pas rare qu'on en rencontre près des eaux naturellement chauffées par le désert. Elles s'y prélassent, et du reste, ne sont jamais un danger pour l'homme. Elle aide au contraire à chasser les moustiques, souvent vecteurs de quelques maladies, et d'autres insectes nuisibles.

La salamandre est par ailleurs l'animal sacré de Tlanca, qui est souvent vu, dans la tradition populaire, comme un signe de prospérité et de bénédiction. On l'associe parfois à Rhaegar, le dieu des Feux. Il est généralement interdit de chasser cette bête ou de la domestiquer : seul le temple de Liuva, le plus important du pays, peut occasionnellement en garder, pour les cérémonies officielles et les offrandes fournies à leur divinité.

Divers draconides existent également à Tlanca. Présents dans les autres pays d'Alca au printemps et en été, ils migrent ensuite vers le territoire des Feux pour y passer l'automne et l'hiver. Ils apprécient en effet la température élevée du désert, au point que certains y éluent domicile toute l'année si l'envie le leur en prend.

Chez les draconides, tout est rentable : leurs os, leurs griffes, leurs coeurs, leurs langue, leur yeux, leur salive, et même leur sang. Ce sont des produits qui peuvent, dit-on, servir à des remèdes très puissants ; certaines de ces composantes, comme les griffes, les écailles ou les os, peuvent aussi servir à des armures de très bonnes qualités ou des armes très fines et résistantes. Pour cette raison, les draconides font l'objet de grandes convoitises, encore plus grandes qu'ils sont difficiles à tuer ou à neutraliser.

Pour commencer, on trouve ainsi la wyvern, cousine des dragons. Draconide à deux pattes, elle a deux ailes longues assez fines, qui sont cependant capables de la porter. On la reconnaît généralement par sa longue queue qui se termine en trident et par les écailles rougeâtres qui recouvrent tout son corps. Elle a également deux excroissances en forme de cornes de part et d'autre de sa tête.

Les wyverns chassent généralement depuis les airs, en formant des cercles, avant de fondre sur sa proie et de l’attraper par ses griffes puissantes. Voraces et avides, elles peuvent généralement poser problèmes en chassant le bétail ou d'autres animaux comme le cheval, quand elles n'ont rien d'autres sur lequel se rabattre. Quand elles font leur nid tout au dessus d'une montagne rocheuse, qui s'élève parfois dans le désert, elles sont plus dangereuses, quitte à aller parfois dans les périphéries des villes plus fréquentées, si elles ne se rassasient pas à leurs fins. Elles peuvent dès lors poser quelques fois problèmes, de même que les jeunes wyverns, quand ils apprennent à voler ou ne connaissent pas les limites du désert. Fortes dans les airs, elles le sont moins au sol, surtout si une bonne stratégie pour les abattre est déployée.

Les wyverns royales sont exactement identiques aux wyverns, si ce n'est leurs âges : en effet, celles-là sont vieilles d'un ou deux siècles, et ont donc eu le temps de se fortifier. Plus grandes et plus intelligences, ces vieux monstres s'en prennent moins aux hommes et sont plus solitaires, mais si la faim les tenaille, aucun sacrifice ne sera de trop pour remplir son estomac. Elles sont parfois chassées à cause de leur longue longévité et leur beauté encore plus grandes que les wyverns, mais il est très difficile d'y arriver.

Les foënards sont eux aussi des draconides, et se distinguent des wyverns par les pics tranchants qui parcourent toute leur dos et leur colonnes vertébrale. Ils ont également une longue excroissance tout au long de leur tête, et ont surtout une queue fourchue, qui peut détruire en un seul coup le plus fort des boucliers. Agiles dans les airs, ils ne sont néanmoins pas les plus intelligents et sont plus vulnérables au sol, surtout si l'animal est déséquilibré. Leur queue et leur mâchoire constituent alors leurs armes principales, qu'il ne faut jamais perdre de vue.

Il existe également les basilics, particulièrement fréquents à Senden. Ceux-là ont la particularité de cracher un venin mortel pour qui le touche, et son poison peut s'avérer aussi fatal s'il réussit à mordre l'un de ses adversaires. Les légendes ont laissé courir l'idée que ses yeux figeaient quiconque en pierre, mais les chasseurs ont mis fin à cette histoire murmurée chez les paysans. Comme les autres draconides, le basilic peut voler, mais n'a pas une queue aussi redoutable que le foënard. Pour autant qu'on évite son venin, il suffit parfois de l'épuiser ou de le tendre vers un piège. Du reste, si vous êtes agile, vous devriez pouvoir survivre à votre rencontre avec ces créatures.

Enfin, reste-t-il des dragons ? Ces créatures ancestrales et majestueuses ont, dit-on, jadis régné sur Tlanca, mais aussi dans les fabuleuses montagnes de Senden et même sur les eaux sublimes d'Ocue. Seigneurs des cieux et de la terre, Prana non plus n'était pas épargnée par leur règne incontesté, pourtant, aucun n'a été aperçu depuis des siècles. On souffle qu'ils ont disparu ; d'autres croient qu'ils sont endormis. C'était autrefois l'animal le plus majestueux du désert et d'ailleurs, avant le Crépuscule, il était l'animal sacré de Tlanca et le symbole privilégié de Rhaegar. Il est aujourd'hui remplacé par la salamandre.

Nul ne sait ce qu'il est advenu des dragons. L'avenir nous le dira peut-être, puisqu'Alca a d'innombrables secrets enfouis en elle...


Petit plus :

La faune, la flore et le bestiaire de Tlanca ne sont en rien exhaustifs. C'est un sujet que tout un chacun peut compléter pour enrichir Alca, et nous vous invitons donc à faire toutes vos suggestions, aussi bien en terme végétal qu'animal, pour créer de nouveaux remèdes, de nouvelles rencontres, et un désert plus riche encore que ce nous avons construit jusqu'ici.

Une annexe plus complète sur la faune, la flore et le bestiaire d'Alca a par ailleurs été créée ici : [mettre annexe quand elle sera faite].

BY .SOULMATES
Revenir en haut Aller en bas
Ariane

avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 16/10/2017

MessageSujet: Re: Annexe - Tlanca   Jeu 2 Aoû - 18:36





Culture de Tlanca



x x x



Politique

Après des siècles de monarchie, Tlanca est maintenant gouvernée par une dictature proche d'un certain impérialisme. Le coup d'état, perpétré par le fils d'une haute famille de Tlanca, a à la fois tué la famille royale mais aussi tous les fidèles proches de l'ancien régime, lors d'une fête organisée par le souverain. Orgie comme tant d'autres organisées à la capitale, celle-ci fut fatale à ce monarque et ces sujets qui pillaient sans considération les richesses du pays.

Depuis, l'ambiance a considérablement changé à Liuva. Soutenu par l'armée de Brenna, et même, dit-on, par les révoltés d'Ithak, le Dictateur a maintenant établi ses quartiers dans l'ancien palais royal et arrêté les festivités si récurrentes et aimées par la noblesse. Son intention est maintenant de redresser l'économie de la nation des Feux, en poussant également son peuple à posséder de nouveau ses valeurs d'antan. Chasse, force aussi bien intérieure qu'extérieure, droiture d'esprit, noblesse et conquête sont ainsi les maître-mots qu'il doit réinsuffler au Tlancaris qui se sont perdus tantôt dans les richesse excessives des diamants et des mines d'or, tantôt dans la pauvreté d'un peuple qui croit avoir été abandonné par son précédent monarque.

Les relations internationales s'en sont aussi ressenties, car si le roi de Tlanca donnait sans compter à ses voisins, le Dictateur a établi une plus grande discipline pour conserver les richesses restantes et mieux les utiliser pour le développement de son pays. Une plus grande réserve est donc de mise au niveau des relations diplomatiques, face à un Dirigeant qui semble n'avoir aucune intention de se laisser marcher sur les pieds.

Mode de vie

Dans la dureté du désert, la priorité du peuple est d'assurer sa survie. Il n'est ainsi pas rare que différentes chasses soient organisées tout au long du jour, soit pour chasser les monstres si répandus dans les sables de Tlanca, soit pour trouver de la viande et la fournir à son peuple. Des explorations sont aussi menées pour découvrir d'autres zones d'eaux qui peuvent être utiles aussi bien pour le peuple que pour les différentes métropoles.

Le pouvoir du feu permettant considérablement de résister aux fortes chaleurs de ces terres désertiques, les différentes métropoles sont souvent ponctuées de vie. Marchés, écoles, quartier des arts ou quartier commerçants, lieux plus pauvres ou lieux plus riches, aucun n'est jamais véritablement désert. C'est surtout en soirée que différentes fêtes sont organisées ou que la vie bat à son plein, mais les matinées sont généralement mises à profit tant qu'il n'y a pas les plus fortes chaleurs de la journée. Les Tlancaris ont ainsi l'habitude de se lever tôt et de ne pas perdre de temps précieux face à un désert qui deviendra vite brûlant et intraitable.

Si les pauvres ont appris à se débrouiller par eux-mêmes, il n'en est rien pour les nobles qui ont toujours baigné dans les bonnes grâces de leurs souverain. Toujours prompts à organiser des fêtes, à être ouverts aux rumeurs et à ce qu'on les serve eux-mêmes, il ne serait pas étonnant qu'un grand changement ait lieu au fur et à mesure lieu avec le Dictateur des Feux. Pour l'heure, il ne peut entièrement se défaire de la cour et de sa paresse universelle et les riches et les pauvres vivent dans des mondes différents. Mais qui sait, cela changera peut-être bientôt ?

Alimentation : Les Tlancaris se nourrissent surtout de la viande, qu'ils obtiennent surtout de leur chasse.

Mode vestimentaire :


Valeurs :

Education :

Religion :

Economie :

Du point de vue militaire :



Petit plus :


BY .SOULMATES
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Annexe - Tlanca   

Revenir en haut Aller en bas
 
Annexe - Tlanca
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Recherche] Recherche de Brigand pour RP sur un forum annexe
» Ouverture d'une annexe WWBT à Schaerbeek
» [VOTE 8/03 AU 13/03] Abrogation de la charte du Comité des fêtes (Codex Annexe)
» Attachement à la quête en cours
» [Discussion] Le Royaume Perdu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos derniers rps. ♥  :: Les annexes-
Sauter vers: